Rentabilité Eolienne Individuelle: calcul délicat

Abordé à de multiples reprises sur ce blog, le sujet des éoliennes individuelles semble intéresser beaucoup de monde😉

Or le calcul de rentabilité est relativement difficile à effectuer:

  • En effet, côté dépenses c’est assez facile: une éolienne coûte environ 3€/Watt, fourniture et pose inclues (ça peut varier… je vais tenter d’obtenir prochainement un devis… je vous tiens au courant…).
  • De plus, on peut tabler sur un crédit d’impôt de 50%, soumis toutefois à acceptation du dossier.
  • La revente de l’énergie produite à EDF est moins intéressante que le solaire: 8,38 cts/kwh (contre 30 cts/kwh ou même 56 cts/kwh dans le solaire photovoltaique intégré en toiture)

La question délicate réside dans l’estimation de la quantité d’électricité réellement produite. Cette question s’avère difficile à appréhender pour trois raisons principales:

  • le vent est inconstant par nature, il varie de minutes en minutes
  • le vent est différent d’un lieu à un autre, suivant les influences de l’environnement local, en particulier pour les sites peu élevés (inférieurs à 50m au dessus du niveau sol)
  • la production d’énergie d’une éolienne évolue de façon exponentionnelle en fonction du vent. Ce comportement dépend aussi du type d’éolienne (verticale ou à pales, turbine ou bobine aimantée, etc.)

Par conséquent, une estimation basée sur des valeurs moyennes peut s’avérer complètement fausse.

Exemple: même configuration, 2 calculs, 2 résultats très différents:

Calcul n°1:

une turbine fonctionne sur une période de 1 an.
durant la moitié du temps, le vent moyen est de 10m/s
durant la seconde moitié du temps, le vent est nul.
Par conséquent, le vent moyen est de 5m/s
L’énergie produite est de 1752kW

Calcul n°2

La même turbine fonctionne sur une même période de 1 an.
Le vent souffle à 5m/s toute l’année.
Par conséquent, le vent moyen annuel est de 5m/s, comme pour le calcul n°1 ci-dessus
L’énergie produite est alors de 613kW seulement

Le premier calcul produit 2,85 fois plus d’énergie que le calcul n°2. Ceci démontre la difficulté de prédiction de production réelle de vent.

Tout ceci conduit à rechercher des statistiques/mesures aussi détaillées que possibles afin de disposer d’un modèle de vents relativement représentatif, du moins au niveau de ses tendances.

J’ai cherché sur le site de météo france (rubrique « climat ») et le niveau d’information y est très partiel: pour ma région, il mentionne des rafales de vent supérieures à 16m/s pendant 44 jours de l’année, avec une dominante de Sud/Ouest. C’est assez maigre pour un calcul…

On peut aussi trouver des résultats de « stations météo », telle que www.infoclimat.fr ou encore http://www.meteo-stremyleschevreuse.com/

Un autre moyen de collecter de l’information détaillée sur les vents sur lieu de votre projet éolien est d’y installer un anémomètre et de relever les mesures sur une longue période. Il faut compter environ 150 Euros ou moins pour ce type d’appareil.

On peut quand même tenter un petit calcul de rentabilité en évaluant le nombre de jours nécessaires à rentabiliser l’éolienne, en prenant pour hypothèse de base une journée de fonctionnement nominal (ce qui est difficilement prédictible comme déjà expliqué).

Ainsi, une éolienne de 3kW donnerait le calcul suivant (hypothèse revente totale EDF):

  • investissement: 3000 x 3 = 9000 €, dont 1000 € d’installation
  • crédit d’impôt = 50% * prix matériel = 50% * 8000 = 4000€
  • investissement net = investissement – crédit impôt = 5000 €
  • rachat EDF pour 1 journée rendement nominal = 8,38 * 3 * 24 = 6,03 €
  • nombre de jours en fonctionnement nominal nécessaire pour retour sur investissement = 5000 / 6,03 = 829 jours

Ramené dans le contexte de ma région (44 jours/an), on obtient un retour sur investissement en 18,9 ans ! (829 / 44). Vu sous cet angle, je ne suis pas tellement emballé par ce type d’installation dans ma région.
Remarque: le bilan serait nettement amélioré avec un prix de rachat EDF supérieur, comme celui du solaire photovoltaique par exemple…
Au passage, le tarif de rachat EDF a baissé depuis 2006: éolien terrestre : 8,2 c€/kWh pendant 10 ans, puis entre 2,8 et 8,2 c€/kWh pendant 5 ans selon les sites.

Autre remarque: il existe probablement des aides spécifiques à l’éolien (région, département, commune, etc) dont je ne tiens pas compte ici. Le bilan global en serait alors positivement affecté. Certaines régions doivent être plus favorables que d’autres, comme les régions côtières et la vallée du Rhone par exemple…

De plus, le calcul est très sensible à la production réelle d’electricité, et, encore une fois, cette estimation est très approximative et je suis assez peu confiant sur la réalité du résultat.

Aussi tout retour d’expérience serait le bienvenu !

3 commentaires pour Rentabilité Eolienne Individuelle: calcul délicat

  1. Gaelou dit :

    Peut être une façons de calculer les vents sur un ans :

    Sur le site de météo France, on trouve les prévisions des vitesses des vents, il suffirai de mémoriser dans un tableur pour chaque jour la vitesse des vents prévues (la veille pour le lendemain, il y à peu de risque d’exactitude) et faire des relevé sur un an.

    En faisant des calculs de moyenne, moyenne haute, moyenne basse et quelques moyenne arithmétique, on pourra avoir une bonne synthèse/photo des vents de nostre région ou l’on souhaite installer sont projet éolien.

    De plus, en moyenne, on s’aperçoit que si vous multiplier par 2000 à 2500 votre puissance nominal, cela vous donne la puissance annuel produite ( en moyenne)

  2. vandenbeuck dit :

    Analyse trés ntêressante

    quelle est ta région ?

  3. Alain Bussières dit :

    Lorsque je regarde les différentes façons de calculer que vous proposez, il me semble manquer un facteur fondamental, soit:
    Dépense ou équité?

    En effet, un système de production d’énergie pour résidence est une valeur ajoutée qui augmente la valeur de celle-ci à même titre que le choix de recouvrement extérieur ou de l’isolation.

    Ainsi, un ajout de système de production doit être considéré, selon moi, comme un investissement et non pas comme une dépense. Ainsi les économies d’achat d’énergie devienne un rendement sur investissement.

    Lors de la revente de la résidence, le prix de vente tiendra compte de la valeur de l’installation, de l’entretien qui en aura été faite, de la valeur dépréciée.

    Donc, l’investissement monétaire sera en parti récupéré et le rendement devient par le fait même des plus intéressant, + performant et + sécuritaire qu’un investissement à la bourse. Un vieux dicton nous rapelle « Qu’un $$$ économisé vaut deux $$$ gagnés »

    De plus, les prix de l’énergie fournit par les services publics ou les entreprises privées croitront plus vite que l’inflation, puisque tous les gouvernements de la planète se retrouvent actuellement en déficit et qu’il faudra nécessairement les combler un jour ou l’autre.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :