Les éoliennes à effet MAGNUS

L’éolienne du futur est presque disponible. Fini les moulins à vent de grand-papa, place à l’effet Magnus. La société canadienne Magenn basée à Ottawa propose ce nouveau type d’aérogénérateur. Pas encore d’informations précises sur les tarifs, mais par contre les données concernant le rendement sont disponibles et le moins que l’on puisse dire c’est qu’elles sont plutôt alléchantes.

 

 

L’effet Magnus

Aïe, encore un terme barbare à se donner de maux de crâne. Mais rassurez-vous, je vais vous expliquer ce phénomène physique tout en douceur. En schématique, l’effet Magnus c’est la propriété d’appliquer une force supplémentaire à un objet en mouvement grâce à la vitesse d’un fluide. Cette loi physique découverte par l’allemand Heinrich Gustav Magnus en 1852 a permis entre autre d’expliquer les effets de balle dans le sport. Mais plutôt qu’un long discours voici un bon schéma :

 

Domaines d’application

En ce qui concerne la propulsion, l’application technique de l’effet Magnus se nomme le rotor de Flettner. Il est tout aussi efficace dans des fluides liquides que dans l’air. La Calypso 2 du commandant Cousteau qui ne fut jamais achevée après sa mort devait être propulsée par ce procédé. Mais il eut quand même le temps de mettre au point un premier prototype. Quelques autoconstructeurs de petites éoliennes se sont aussi expérimentés à cette technique avec plus ou moins de succès. Mais tout porte à croire qu’il y a là une excellente solution pour booster le rendement des aérogénérateurs.

 

Rendement des modèles de Magenn

Accrochez-vous bien car les modèles industriels perchés à 330 mètres de hauteur sont capables de débiter deux fois 1000 Kw. L’avantage de recourir à un ballon gonflé à l’hélium c’est que non seulement l’éolienne se débarrasse de son mat, mais en plus elle capte en permanence les mouvements de l’air qui sont toujours présents en altitude. L’entrée de gamme pour les particuliers commence à 2 Kw, ce qui est tout à fait respectable comme performance.

 

 



La zone d’ombre

Comme cela se produit bien souvent avec ce type d’alternative, le gros point noir risque d’être le tarif qui ne sera pas à la portée de toutes les bourses. Mais vous pouvez toujours vous consoler en vous disant que du coté des laboratoires Réaliste, on planche activement sur le sujet et que d’ici quelque temps nous serons en mesure de vous proposer des plans pour que vous puissiez concevoir vous-même votre petite éolienne à effet Magnus. En attendant la démocratisation de ce type d’équipement, le do it yourself c’est encore la meilleure façon de faire avancer les choses.

Source: realiste.info

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :