L’isolation: élément fondamental

Avant de parler des différentes techniques de chauffage ou de climatisation, il est impératif de reconsidérer son isolation. Certaines initiatives, type Maison Passive, poussent le raisonnement aussi loin que possible pour quasiment se passer de chauffage ou de climatisation.

Synthèse de l’isolation idéale: il faut confiner l’espace interieur de la maison vis à vis de l’exterieur en appliquant une couche isolante aussi coherente que possible, sans interruption (sans pont thermique) sur toute la surface.

Apparemment, l’air immobile semble être le meilleur isolant thermique.

Les meilleures techniques à employées sont (cf ekopedia):

  • Isolation des fondations,
  • Isolation des murs par l’exterieur,
  • Isolation des combles,
  • Isolation des planchers,
  • utilisation de double voir triple vitrages, tout en soignant la pose des ouvertures,
  • Rupture thermique sur les terrasses et balcons,
  • Utilisation de pare-vents pour briser les vents dominants.

Les materiaux utilisables sont nombreux et on a l’impression de faire face à une vraie jungle.

Le site ideesmaison.com fait un comparatif interessant (il faut quand même noter son financement par la société Megabois, donc favorable au matériaux à base de bois).

Ma synthèse de reflexion sur les matériaux à employer est la suivante:

Pour les murs:

  • D’abord, je retiendrais le principe suivant: un matériau isolant thermique est chaud au toucher, car il enferme de l’air immobile (cf polystyrene) qui nous restitue notre température du corps.
    Symétriquement, un bon conducteur thermique est froid au toucher (barre métallique).
  • Un mur bien conçu doit: être isolé de l’extérieur par le matériau chaud, en emprisonant de l’air immobile; et assurer une bonne restitution du chauffage grace à un matériau à forte inertie thermique à l’intérieur de la maison (type brique ou béton vibré, ou granit, etc). Ce materiau capte la chaleur produite dans la maison pour le restituer doucement par réfraction thermique. En été, ce même mur gardera plus longtemps la fraicheur de la maison.
  • Ainsi, je recommende l’utilisation de la brique monomur (ou en béton vibré ou encore pierre granitique) doublée à l’extérieur par du polystyrène (aussi épais que possible). On peut aussi construire un double mur (c’est plus cher).
    Personnellement, je préfère la brique au béton: cela me parait plus écologique…

Et la respiration des murs ? je vous invite à lire mon post sur l’importance d’une bonne aeration. Pour faire court: il faut controler le taux d’humidité dans la maison… et il ne faut pas demander aux murs de le faire, sauf à ne pas emprisonner l’humidité.

Pour les fondations:

Personnellement, j’ai été très impressionné par notre ami nicois et la société allemande Isoquick employée pour faire ses fondations…


Pour les combles:

Encore une fois, la confusion règne car il est bien difficile de savoir quel matériau utiliser…
Je suis particulièrement sceptique sur les nouveaux matériaux minces argentés qui promettent des prouesses: sachant que l’air immobile est le meilleur isolant, il parait difficile d’obtenir une bonne performance d’isolation sur une faible épaisseur….
En tous cas, ne pas hésiter à isoler le toit et les planchers !
Ce comparatif permet de préciser ses idées et ses choix. Je recommande aussi le comparatif édité par Ideesmaison.com.

3 commentaires pour L’isolation: élément fondamental

  1. suzzarini jf dit :

    Je vous cite : « ainsi, je recommande l’utilisation de la brique monomur (ou en béton vibré ou encore pierre granitique) doublée à l’extérieur par du polystyrène (aussi épais que possible). On peut aussi construire un double mur (c’est plus cher).
    Personnellement, je préfère la brique au béton: cela me parait plus écologique… »

    Que la brique soit plus écologique que le béton, admettons-le. Et encore, ça se discute : il faudrait comparer les bilans en énergie grise. Or la brique consomme beaucoup d’énergie pour sa fabrication.
    Ce qui me chagrine le plus, c’est de vous voir, sous couvert d’écologie, recommander l’utilisation du polystyrène !
    Et ce pour plusieurs raisons :
    – c’est un matériau issu de l’industrie chimique, donc déjà anti-écologique par nature.
    – c’est un matériau polluant et toxique (rappelez-vous la catastrophe de la boite de Saint-Laurent du Pont !) qui émet des COV tout au long de son existence.
    – c’est un matériau non recyclable.
    – c’est enfin et principalement dans le cas d’utilisation qui nous intéresse ici, un matériau parfaitement étanche à l’air. Autant dire que vous vous exposez à faire « pourrir » votre mur avec le temps, sauf si vous le rendez parfaitement étanche par l’intérieur au transit de la vapeur d’eau. Dommage non ?
    Si vous tenez à promotionner la brique type « Monomur » (et pourquoi pas ?), poussez donc le raisonnement jusqu’au bout en lui permettant de jouer pleinement son rôle de régulateur hygrométrique : structure brique monomur, revêtement intérieur : enduit à la chaux, doublage extérieur : impérativement un matériau respirant, hydrophile, sain et naturel, fibre de bois par exemple + crépi respirant. Si le tout est très bien mis en œuvre, vous obtiendrez un double résultat : une très bonne isolation ET un intérieur confortable autant en été qu’en hiver !

    Par contre, je vous suis tout à fait en ce qui concerne les isolants minces : une horreur à tous points de vue et bien le dernier des produits que j’utiliserais pour construire une maison saine !

  2. greenpowerhouse dit :

    Je suis d’accord: le Polystyrene n’est pas écologique et je suis favorable à son interdiction pure et simple.

    Le problème, c’est que je ne suis pas complètement convaincu par la laine de bois: est-ce stable avec le temps (humidité, insectes, etc. ?) je suis d’autant plus prudent que celle-ci est poussée par le lobby du bois…

    Quelles sont les autres options possibles ?

    Concernant la respiration des murs, je pense qu’elle peut etre parfaitement controlée par une bonne aération des pièces grâce à une VMC centralisée.

    Dernier point: je ne tiens pas spécialement à promotionner la brique monomur (cf mon post https://greenpowerhouse.wordpress.com/2007/09/17/la-brique-monomur-entre-enthousiasme-et-desillusions/)

  3. LE GOFF BERNARD dit :

    bonjour je me présente (maître ouvrier d’en le calorifuge ) jais emploies tout les insolents possibles et imaginables(depuis 1965 juste qu’a ma retraite) et je constate que vous recevez que de bons conseilles sure ce site ,mais, et croyez en mon expérience les conseilleurs ,ne sons pas les payeurs (le plus efficace 2 en 1 la laine de roche qui rallie isolation thermique et phonique , quant a l’épaisseur et le revêtement ,le plus épais possible , a vous de ne pas négliger se détaille ,et vous pouvez croisée lais épaisseurs ( un détaille emportent que personne ne vous dit un grillage anti rongeurs d’en le bas des parois ,maison a ossature bois, car ses petites bêtes peine vite votre isolant pour un hôtel 4 étoile (vue des dizaine de fois l’or de mais travaux de réfections) bon courage a vous blasons 44

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :